Les archives de l'antiquaire Raoul Heilbronner

The Library of Congress, située juste au face du Capitole de Washington, préserve les précieuses archives de l'antiquaire Raoul Heilbronner. Notons en effet, qu'il est rare d'avoir accès à ce genre de documentation. Le secret est le propre de cette profession et peu de sources témoignent des achats et des ventes des oeuvres d'art. C'est donc avec curiosité et enthousiasme que nous avons recherché les traces du cloître de Marciac dans les livres de comptes et la correspondance de ce marchand.

 

Le cloître apparaît dans les comptes de Raoul Heilbronner dès 1907, mais hélas aucune mention précise n'est faite du nom de son "fournisseur"... 

En revanche, ce qui est mieux documenté c'est sa vente!  Les livres de comptes de Raoul Heilbronner révèlent que le magnat de la presse, William R. Hearst, était l'un de ses principaux clients. Très régulièrement, celui-ci achetait auprès du marchand allemand sculptures, mobilier ou pièces d'orfèvrerie, comme le démontre son achat daté de juin 1910

Livre de compte 1910, Archives Raoul Heilbronner, Library of Congress
Livre de compte 1910, Archives Raoul Heilbronner, Library of Congress

Serait-ce la seule mention de Marciac dans les archives Heilbronner?

Nous savons que le cloître aurait été vendu par Henri Claudeville, simultanément à d'autres éléments architecturaux, (comme une chapelle). Ces éléments aurait-ils été également achetés par Heilbronner? C'est la question que nous nous sommes posée lorsque nous apparu le nom de Marciac dans une vente datée de juin 1914!

Thomas Fortune Ryan devenait alors le propriétaire d"un "Gothic Stone Staircase from Marciac"!

 

Ainsi des fragments d'escaliers gothiques provenant de Marciac (sans autre précisions) seraient partis aussi aux Etats-Unis. Proviennent-ils des Augustins? des Dominicains? de l'église Notre-Dame?. De quels escaliers s'agit-il? Ceux d'une chaire, ceux d'un étage. Nous n'en savons pas plus...

Mais après enquête la seule certitude que nous avons, c'est que ces éléments sont encore aux Etats-Unis et nous rencontrerons leur actuelle propriétaire dans quelques jours...

Écrire commentaire

Commentaires : 0